Remise de fournitures scolaires aux Albinos à Tambacounda

Publié le

tambacounda.info -  12  11 06


L'Alliance Nationale pour la Promotion à la Réinsertion des Albinos au Sénégal l'ANPRAS a procédé, ce samedi 12 novembre à Tambacounda à la remise de fournitures scolaires d'un coût global de 450.000 francs CFA à ses membres de la localité. Les fournitures sont composées de sacs, de cahiers, d'ardoises, de craie, de stylos, entre autres. Il est mis à la disposition de chaque département une enveloppe de 150.000 francs CFA pour la prise en charge des fournitures scolaires des albinos.

 

La cérémonie était présidée par l'inspecteur régional d'académie, Gana Sène, qui s'est félicité de ‘'l'aboutissement d'un long processus'' entre l'ANPRAS et l'UNICEF, le principal bailleur qui lui donné 2,250 millions FCFA. ‘'Cet événement est significatif'', a dit Gana Sène, soulignant que le système éducatif n'exclut aucune frange de la population. M. Sène a réaffirmé son ‘'soutien indéfectible'' à toutes les actions de cette association dans ce cadre. Il a dit sa disponibilité à faire un plaidoyer auprès de toutes les structures pour prendre en compte leurs préoccupations. Pour le président de l'ANPRAS, Aboubakry Sakho, cette édition est une innovation dans le sens où l'UNICEF s'est impliqué en mettant à la disposition de son association le programme de scolarisation des albinos au Sénégal dans des zones reculées du pays. Cela va être soutenu par une politique de sensibilisation des parents de cette couche de la population par rapport à la difficulté qu'elle rencontre sur le plan de la vue, de la dermatologie et de la pauvreté. A cela s'ajoute les réalités socio-économiques pour que les parents puissent prendre en charge les frais de scolarisation de leurs enfants. Parlant du programme, M. Sakho a dit qu'il comprend quatre volets notamment l'identification de la cible au niveau des différentes zones d'intervention, l'inscription et la sensibilisation des établissements scolaires, ainsi que la mise en place d'une politique de prise en charge scolaire. L'encadrement des albinos à domicile en instituant le système ''un élève, un répétiteur'', afin de leur permettre de mener des études convenables est une préoccupation qui est prise en compte par le programme, selon le président de l'ANPRAS. M. Sakho a mis l'accent sur son objectif qui est de réduire la pauvreté, les difficultés liées au phénomène socioculturel de ses pairs. Pour y parvenir, il est nécessaire, selon lui, de mener des actions de sensibilisation, d'information et au besoin d'appui. Parlant de difficultés, le président de l'ANPRAS a touché du doigt l'absence de mélanine dans leur peau qui les expose à des risques de cancer.

 


source "aps"

Publié dans Articles publiés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article