L'Alliance Nationale des Albinos veut se mutualiser

Publié le

Agence de Presse Sénégalaise - 30 04 07

Tambacounda, 30 avr (APS) - Le Président

de l'Alliance nationale des Albinos du Sénégal (ANPRAS), Aboubakary Sakho, a déclaré

lundi à Tambacounda (est) que son association envisage de se muer en une mutuelle pour

assurer la prise en charge sanitaire de ses membres.

''Il s'agit à travers cette mutation d'arriver à une prise en charge des complications

dermatologiques par des soins chirurgicaux de façon gratuite'', a précisé Aboubakry Sakho

lors d'une conférence de presse organisée à l'issue de la caravane de consultations des

albinos.

La caravane, qui a sillonné les régions de Matam, de Saint-Louis, de Thiès et de

Tambacounda s'est déroulée du 23 au 27 avril, avec point de chute Wassadou (65 km de

Tambacounda). Elle a permis de toucher une soixantaine d'Albinos.

''Il s'agit à présent de les prendre en charge dans les domaines dermatologique et ophtalmologique qui sont les principales pathologies'', a dit le président Aboubakary Sakho.

L'ANPRAS envisage de se muer en une mutuelle de santé et de ‘'s'orienter résolument vers l'insertion sociale'' de ses membres, a insisté son président.

Selon lui, la mutuelle va permettre la promotion des albinos afin de les soutenir dans le cadre du renforcement de leur capacité. La première édition de la caravane a révélé ‘'une urgence et un besoin de consultations car aucune politique n'est en place au niveau national pour la prise en charge sanitaire de cette frange de la population par des organisations de la société civile et de l'Etat'', a souligné M. Sakho.

''Les problèmes récurrents que vivent les Albinos sont criards et la caravane a été appréciée par tous les bénéficiaires et leurs parents'', a affirmé le président de l'ANPRAS.

L'association a en outre a initié dans la région de Tambacounda un programme de prise en charge scolaire des albinos confrontés à des problèmes de vue.

 

Publié dans Articles publiés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article