Tambacounda : l'ANPRAS pose les jalons d'une éducation intégratrice

Publié le

tambacounda.info - 22 09 2007

L’Alliance Nationale pour la Promotion à la Réinsertion des Albinos au Sénégal (ANPRAS), en partenariat avec l’inspection d’académie, tient ces vendredi et samedi une session d’appropriation et de partage pour l’élaboration d’un module de formation simplifié en éducation intégratrice. L’objectif à terme est de faciliter la formation des maîtres en éducation intégratrice dans les écoles de formation des instituteurs des régions, notamment celle de Tambacounda, courant 2007/2008. Une grande première saluée par le représentant du ministère de tutelle qui a tout de même reconnu que l’éducation intégratrice est le ventre mou du PDEF.

Deux jours durant, des spécialistes de l’éducation plancheront à Tambacounda sur un module de formation simplifié en éducation intégratrice, sur l’initiative de l’ANPRAS. Son président, Aboubakry Sakho, explique que « les produits des réflexions seront consignés dans un document référentiel adopté et envoyé au ministère de tutelle pour examen et approbation ». L’éducation intégratrice est un volet pas suffisamment pris en compte par le système éducatif et beaucoup d’enfants à besoins éducatifs spéciaux en font les frais, comme s’ils ne devaient guère jouir de leur droit à l’éducation. Le représentant du Ministère de l’éducation, l’inspecteur Saliou Sène, qui est par ailleurs spécialiste de ces question à la direction de l’enseignement élémentaire, confirmera que « les évaluations faites au niveau du PDEF ont démontré que l’éducation intégratrice est traitée en parent pauvre par le système. Le ministère en a pris conscience et compte sous peu relever le défi ». M. Sène ajoutera que « ce conclave de Tambacounda présente l’avantage d’être une occasion particulière d’implication des enseignants qui en sont les acteurs principaux. Dans le cadre du projet de formation des maîtres en éducation intégratrice que nous avons, les conclusions des travaux de Tambacounda nous intéressent à plus d’un titre ».

Au cours de la journée du vendredi, membres des corps de contrôle, représentants du ministère, enseignants, défenseurs des droits des enfants à besoins éducatifs spéciaux, membres de l’ANPRAS ont planché sur l’état des lieux de l’éducation intégratrice au Sénégal, les actions menées en la matière par l’UNICEF, ainsi que sur l’expérience de l’ANPRAS dans ce domaine. En 2006/2007, l’ANPRAS a inscrit et pris en charge 292 enfants avec l’appui de l’UNICEF, à travers les régions de Ziguinchor, Kolda, Tambacounda et Matam. Actuellement, elle formule le souhait de voir les pouvoirs publics prendre le relais pour la prise en charge effective de l’éducation intégratrice.


 Par Boubacar Dembo Tamba

Publié dans Articles publiés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article